Afficher le menu

L’EIC reçoit deux invités d’exception pour un concert qui l’est tout autant : le violoniste Renaud Capuçon et le pianiste Bertrand Chamayou. Ensemble, ils interprètent le Kammerkonzert de Berg. Dans cette œuvre de transition vers le dodécaphonisme, Berg sublime les contraintes compositionnelles qu’il s’impose dans une œuvre bouillonnante. Bouillonnantes également, les textures imaginées par Ligeti dans son propre Concerto de chambre : réglant au millimètre des mécaniques qu’il prend ensuite un malin plaisir à détraquer, Ligeti veut « un certain ordre, mais un ordre un peu désordonné ». S’intéressant au premier mot de la Genèse, « bereshit », Matthias Pintscher donne lui aussi un certain ordre à la soupe primordiale de la « Création », en la séparant en deux autour d’une note horizon : le mi bémol.

Distribution
  • Renaud Capuçon violon
    Bertrand Chamayou piano
    Ensemble intercontemporain
    Matthias Pintscher direction

  • Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris

Médias
Pour aller + loin