Afficher le menu

La saison à la Philharmonie de Paris se conclut sur une note de création italienne avec quatre compositeurs de quatre générations différentes, qui, chacun à leur façon, ouvrent de nouvelles voies musicales. Quaderno di strada (« carnets de route ») de Salvatore Sciarrino constitue les fondations de tout processus de composition : des bribes d’idées jetées dans le silence. Dans Eufaunique, Stefano Gervasoni s’empare du sixième jour de la création, celui de la faune, pour interroger les aspects naturels et linguistiques de la musique. Marco Momi s’inspire quant à lui de l’umami (« goût savoureux » en japonais) qui est l’une des cinq saveurs de base. Pour Entr’ouvert, la benjamine de ce programme, Giulia Lorusso, utilise la technologie SmartInstruments de l’Ircam pour transformer le piano en instrument nouveau « qui fusionne acoustique et électronique, dans un “jeu” de trompe-l’oreille, qui sème la confusion dans les perceptions du spectateur ».

Distribution
  • Sébastien Vichard piano
    Otto Katzameier baryton
    Ensemble intercontemporain
    Matthias Pintscher direction
    Mike Salomon réalisation informatique musicale Ircam

  • Coproduction Ensemble intercontemporain, Ircam-Centre Pompidou, Philharmonie de Paris
    Dans le cadre de ManiFeste-2020 – Festival de l’Ircam

Médias