See menu

Le week-end « Beethoven et la modernité » de la Philharmonie de Paris est l’occasion de mettre en perspective l’œuvre visionnaire du grand maître prométhéen et la création contemporaine, dont il est toujours, deux siècles plus tard, l’une des figures tutélaires, à l’instar d’Helmut Lachenmann qui écrit :
« C’est dans la musique de Beethoven que, pour la première fois, l’homme subjectif dit “je”. » Ainsi les solistes de l’EIC se joignent aux musiciens de l’Orchestre de Paris et nouent un dialogue par-delà les siècles, en tressant par exemple les mouvements du Septuor pour cordes et vents op. 20 et les Bagatelles contemporaines de l’Autrichien Friedrich Cerha.

Cast
  • Solistes de l’Ensemble intercontemporain
    Musiciens de l’Orchestre de Paris