See menu

« Après tout, les membres sont des pendules qui répercutent les mouvements du centre ». C’est avec cette étrange citation du romantique allemand Heinrich von Kleist que James Dillon introduit Tanz/haus: triptych 2017. Une œuvre qui retranscrit « les tremblements intimes, l’agitation secrète d’un voyage intérieur ». Déployant un univers sonore envoûtant, Tanz/haus fait basculer « de l’autre côté du miroir » musical. C’est aussi vers « l’autre côté » que passe Benedict Mason dans drawing tunes and fuguing photos. Un titre qui se réfère « à la saisie d’une mélodie qui se déplacerait le long de différentes lignes ; à l’idée de poursuivre des photographies et des visions imaginaires ». Last but no least, ce programme 100 % britannique présentera également une création française de Rebecca Saunders, Scar (cicatrice en anglais) : « une œuvre sur tout ce qui se passe autour de la peau, au-dessus et en-dessous »

 

Cast
  • Ensemble intercontemporain
    George Jackson direction

  • Coproduction Ensemble intercontemporain, Festival d’Automne à Paris, Philharmonie de Paris

Media
Discover more